Auteur : chamoulaud_g

Entente DEC-BAC en chimie et biochimie avec le Collège Ahuntsic

Une passerelle vise à favoriser le passage du collégial à l’université.

Une passerelle DEC-BAC permet aux étudiantes et étudiants inscrits au programme de Techniques de laboratoire du Collège Ahuntsic de poursuivre leurs études universitaires au baccalauréat en chimie et au baccalauréat en biochimie de l’UQAM. Cette entente entre les deux établissements vise à favoriser le passage harmonieux du collégial à l’université.

Les personnes qui choisissent cette passerelle pourront se faire reconnaître jusqu’à 30 crédits au baccalauréat. Elles seront également exemptées des frais d’admission et des frais de demande de reconnaissance d’acquis et de compétences. La démarche de reconnaissance d’acquis et de compétences sera également facilitée.

Un événement pour découvrir les sciences

Afin de souligner cette entente, plusieurs étudiantes et étudiants du Collège Ahuntsic ont assisté à l’événement «Découvre les sciences à l’UQAM», le 30 novembre dernier, au Complexe des sciences Pierre-Dansereau. Après un mot de bienvenue prononcé par la vice-doyenne aux études de la Faculté des sciences, Johanne Grenier, les étudiantes et étudiants ont assisté à diverses activités en laboratoire.

Les personnes intéressées par le parcours Biotechnologies étaient invitées à des expériences immersives en virologie conduites par le professeur du Département des sciences biologiques Benoit Barbeau et le chercheur postdoctoral Ralph-Sydney Mboumba Bouassa, ainsi qu’à découvrir le travail sur le système neuronal mené par la professeure du Département des sciences biologiques Claire Bénard.

Les étudiantes et étudiants du parcours Chimie analytique ont, pour leur part, découvert la magie de la chimie analytique avec Mathieu Frenette (chimie), participé à une activité sur les piles rechargeables avec l’équipe de Steen Schougaard (chimie) et visité le laboratoire NanoQAM, où l’on s’intéresse aux nanomatériaux et aux différentes sources d’énergie qui pourraient remplacer les combustibles fossiles, avec l’étudiante au doctorat en chimie Marilyne Bélanger-Bouliga.

La journée s’est terminée par un 5 à 7 au MT Lab, auquel étaient conviés les professeurs de l’UQAM et du Collège Ahuntsic qui souhaitaient consolider les maillages entre les deux établissements.

Source : Actualités UQAM

Lauréate de la bourse Vanier

Quatre doctorantes obtiennent la plus prestigieuse bourse d’études supérieures au Canada.

Les doctorantes Cloé Gratton, Mélanie Côté-Cyr, Geneviève De Breyne-Gagnon et Émilie Racine figurent parmi les récipiendaires de la bourse Vanier 2022. D’une valeur de 50 000 dollars par année pendant trois ans, la bourse Vanier est attribuée selon trois grands critères: l’excellence du dossier académique, le potentiel de recherche et les compétences en leadership.

Cloé Gratton et Mélanie-Côté Cyr ont obtenu une bourse du Conseil de recherches en sciences naturelles et en génie (CRSNG), alors que Geneviève De Breyne-Gagnon et Émilie Racine ont obtenu une bourse du Conseil de recherches en sciences humaines du Canada (CRSH). Les Instituts de recherche en santé du Canada (IRSC) remettent aussi des bourses Vanier.

La doctorante en biochimie Mélanie Côté-Cyr (M.Sc. biochimie, 2022) travaille sur la conception de nanomatériaux protéiques fonctionnels inspirés des systèmes biologiques pour la régénération tissulaire. «Plusieurs protéines naturelles ont la capacité de s’autoassembler pour former des nanostructures robustes, biodégradables et compatibles avec les organismes vivants, explique l’étudiante, dont le directeur de recherche est Steve Bourgault, professeur au Département de chimie. Mon projet de thèse vise à exploiter les propriétés d’assemblages protéiques dérivés de systèmes biologiques, comme les biofilms bactériens, et à évaluer leur potentiel pour la régénération tissulaire.»

Mélanie Côté-Cyr étudiera dans un premier temps les propriétés physiques et la compatibilité biologique des assemblages protéiques. Des séquences reconnues pour moduler certaines fonctions biologiques – l’adhésion  des cellules vivantes ou la maturation de cellules immunitaires ou de cellules progénitrices, par exemple – seront ajoutées aux protéines d’autoassemblage pour former des nanomatériaux fonctionnels. «Les propriétés physiques des matériaux résultants seront testées, et la réponse biologique à ces matériaux sera évaluée à l’aide de modèles de cellules en culture et de modèles animaux, souligne-t-elle. Ce projet devrait permettre d’approfondir les connaissances sur les propriétés physiques et biologiques des assemblages de protéines dérivés de systèmes biologiques et sur leur potentiel pour la conception de biomatériaux.»

En avril 2022, Mélanie Côté-Cyr a remporté le premier Prix du mérite de l’UQAM dans la catégorie Relève étudiante (maîtrise). Son mémoire avait été réalisé sous la codirection de Steve Bourgault et de Denis Archambault, professeur au Département des sciences biologiques.

Source : actualites.uqam.ca

Décès d’un membre fondateur du département

En mémoire de Paul Henri Bernard, « Bâtisseur employé de soutien » de la Faculté des sciences, la direction du département de chimie souhaite offrir ses plus sincères condoléances à la famille et aux amis.es de M. Bernard ainsi qu’à toutes les personnes ayant travaillé de près ou de loin avec notre regretté retraité. Vous pouvez trouver un résumé de ses réalisations en cliquant sur le lien suivant :            

https://actualites.uqam.ca/2013/paul-henri-bernard-recoit-le-titre-honorifique-de-batisseur-employe-de-soutien-de-la-faculte/

M. Bernard est décédé le 19 décembre 2022. Si vous souhaitez écrire un mot à sa famille, nous vous invitons à le faire ici :

https://www.urgelbourgie.com/fr/avis-de-deces/69244-paul-henri-bernard

Refonte du certificat en analyse chimique

Le programme unique dans la région montréalaise mise sur une plus grande accessibilité.

Le certificat en analyse chimique sera renouvelé à compter de l’automne 2022. «L’ancienne version du programme était très sélective, réservée aux personnes ayant de l’expérience professionnelle en analyse chimique, souligne le directeur du programme, David Dewez, professeur au Département de chimie. Nous avons révisé les conditions d’admission afin de rendre le programme plus accessible aux candidates et candidats du collégial ainsi qu’aux personnes ayant un diplôme en chimie hors Québec sans expérience de travail.»

Seul programme de courte durée spécialisé en analyse chimique dans la région montréalaise, le certificat propose une formation théorique et pratique dans les différentes techniques de l'analyse chimique, par exemple la spectroscopie, la chromatographie et l’absorption atomique. Les compétences acquises ouvrent des portes dans plusieurs domaines, entre autres en environnement et en contrôle de la qualité dans les industries pharmaceutique, agroalimentaire et de l'énergie. «Les analystes en chimie dans ces secteurs sont très en demande», affirme le professeur.

Seul programme de courte durée spécialisé en analyse chimique dans la région montréalaise, le certificat propose une formation théorique et pratique dans les différentes techniques de l'analyse chimique, par exemple la spectroscopie, la chromatographie et l’absorption atomique.

Simulation d’une journée de travail

Le programme compte sept cours obligatoires qui touchent à l’analyse chimique, à l’analyse par spectroscopie, aux méthodes instrumentales et chromatographiques et au contrôle de la qualité. La formation est complétée par trois cours au choix en chimie ou en biochimie. «La structure des cours est mieux arrimée au programme du baccalauréat en chimie, qui a été modifié en profondeur en 2017», précise David Dewez.

Les cours pratiques en laboratoire constituent la grande force du programme, selon le directeur. «Ces cours simulent une journée de travail réelle, avec des instruments de pointe utilisés dans l’industrie. Puisque les laboratoires sont limités à une vingtaine de places, les étudiantes et étudiants peuvent faire toutes sortes de manipulations et obtenir une rétroaction immédiate de l’enseignant.» 

Le certificat peut être jumelé à d’autres programmes – au certificat en écologie et à celui en sciences de l’environnement, par exemple – pour mener à un baccalauréat par cumul de programmes en sciences. Certains cours du certificat peuvent aussi être reconnus dans le cadre du baccalauréat en chimie.

Le programme est offert à temps complet sur une période d’un an ou à temps partiel sur une période de deux ans. Il est possible de faire une demande d’admission avant le 1er mai pour l’automne 2022.

Article : actualites.uqam.ca

DESS en sciences de la vie et biopharmaceutiques

Le Diplôme d’études supérieures spécialisées en sciences de la vie et biopharmaceutiques est un nouveau programme unique qui s’inscrit dans la mouvance de la transformation récente du secteur des sciences de la vie et technologies de la santé. Une attention particulière est portée sur le sous-secteur des sciences de la vie et biopharmaceutiques et vise à complémenter et actualiser la formation des étudiants gradués afin de mieux les positionner sur le marché du travail.

Ce diplôme va ainsi permettre aux bacheliers et professionnels du secteur des biopharmaceutiques d’acquérir les compétences théoriques et pratiques pour oeuvrer dans le domaine. Ces objectifs seront atteints grâce à une formation en trois volets :

  1. Une formation approfondie et ciblée dans des disciplines complémentaires à la formation antérieure en sciences de la vie et en sciences biomédicales.
  2. Une formation accélérée en gestion de projet et ressources humaines adaptée aux entreprises en sciences de la vie et en sciences biomédicales.
  3. Une expérimentation du travail d’un scientifique multidisciplinaire dans une entreprise du secteur privé par l’entremise d’un stage obligatoire.

Développement préclinique du TH1902

La Chaire en Prévention et Traitement du Cancer, dirigée par le professeur Borhane Annabi du département de Chimie, est associée au développement préclinique du TH1902, une chimiothérapie ciblant les cancers Sortiline-positifs, ceci en partenariat avec Theratechnologies et la Société Canadienne du Cancer.

Pour en savoir plus sur les développement préclinique de cette chimiothérapie, voici les 2 articles publiés cette année dans « Cancer Science » et « Frontiers in Oncology ».

Département de Chimie

Le Département de Chimie offre un enseignement en chimie et en biochimie permettant d’acquérir licences, maîtrises et doctorats. Les programmes d’études comportent de nombreux travaux pratiques qui permettent aux étudiants de mettre en application les règles et les principes de leur discipline. Le département abrite aussi une vingtaine de groupes de recherche dans des créneaux originaux de la chimie et de la biochimie.

Suivez-nous

Coordonnées

Université du Québec à Montréal
Département de Chimie
2101, rue Jeanne-Mance
Montréal, Québec, H2X 2J6